Réussir son recrutement : la recette

 

Recruter, c’est un peu comme faire la cuisine : les recettes varient, mais les résultats sont plus ou moins satisfaisants… Voici une approche qui vous aidera à créer la meilleure recette possible : la vôtre.

Ingrédients :

1 – Créez un contexte favorable où les candidats potentiels sont nombreux

2- Donnez envie de vous rejoindre au plus grand nombre de personnes possible

3- Gardez ceux qui sont motivés par votre projet

4 – Soignez l’intégration et la formation

5- Portez un haut niveau d’attention à l’égard de tous les collaborateurs

Créez un contexte favorable où les candidats potentiels sont nombreux

Nous touchons ici à la notoriété de l’entreprise, mais également à sa capacité à faire savoir qu’elle recrute, et qui elle recrute. Vous pouvez utiliser l’approche marketing pour vos recrutements, décrite dans un article précédent. Utilisez le maximum de canaux possible : annonces, sites web, affichage sur les véhicules, information en interne pour touches les connaissances des collaborateurs, etc. Votre objectif sera de vous faire connaître auprès du plus grand nombre.

Donnez envie de vous rejoindre au plus grand nombre de personnes possible

Regardons du côté des grandes entreprises. L’Oréal, Danone, Bouygues ou Thalès attirent toujours fortement les candidats, selon les statistiques de LinkedIn concernant les 25 employeurs les plus attractifs en France, publiées sur Les Echos START. Pourquoi ? Parce qu’elles fournissent plus qu’un travail… Réputation, solidité financière, perspectives d’évolution professionnelle, etc. sont autant d’attributs pris en compte par les candidats.  Le monde de la PME ne se bat pas avec les mêmes armes, mais le terrain de jeu est similaire. Tout est question d’échelle ! Vos atouts ? Votre projet d’entreprise, votre vision, vos valeurs. Développez votre leadership, inspirer, et donnez envie de goûter à l’aventure de votre entreprise !

Gardez ceux qui sont motivés par votre projet

Vous ne passerez certes pas à côté des évaluations de compétences, car vous devez vous assurer d’un minimum de savoir-faire, ou tout au moins d’aptitudes. Mais comme vous allez évaluer plusieurs fois vos candidats avant l’embauche, portez une attention particulière sur leur niveau de motivation à l’égard de votre projet d’entreprise. Cela facilitera l’adaptation de la nouvelle recrue à la diversité des tâches, aspect propre aux PME, et facilitera son évolution professionnelle au sein de l’entreprise. Plus le poste proposé aura de saveur, plus les convives voudront s’asseoir à table !

Soignez l’intégration et la formation

Un recrutement ne s’arrête pas à l’accord mutuel convenu entre le salarié et l’employeur. Accueillir le nouveau collaborateur fait partie du processus et il existe de fortes disparités entre les entreprises, voire entre les postes d’une même entreprise. Une intégration prend en moyenne 1 an, période durant laquelle la productivité et la synergie entre collègues sont loin d’être à l’optimum. Vous aurez tout intérêt à raccourcir ce délai ! Soignez cette étape, ainsi que la formation sur le nouveau poste. Sinon, vous risquez de voir votre œuvre retomber comme un soufflé…

Portez un haut niveau d’attention à l’égard de tous les collaborateurs

N’en négligez pas pour autant les « anciens » ! Tout nouveau, tout beau, diront certains, mais les collaborateurs historiques ne doivent pas pâtir d’un manque de considération. Au contraire, maintenez les efforts à tous les niveaux. Être un excellent employeur passe par là, et impacte très fortement l’attractivité de l’entreprise et son aptitude à attirer les candidats de valeur !

Prêt à rassembler ces ingrédients et à réussir votre prochain recrutement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *