Un mental de gagnant : les secrets des grands sportifs

C’est le début d’une nouvelle année, le moment de se forger un mental de gagnant pour partir à la conquête de nouveaux clients ou réaliser certains projets. Comment ? En s’inspirant des secrets de grands sportifs, les tennismans par exemple, pour qui la tête compte autant que les jambes.


Garder toujours en tête la victoire

Andy Murray vient d’être sacré numéro 1 mondial à l’issue des Masters de Londres grâce à sa victoire contre Djokovic. Il a enchainé ainsi en 2016 9 titres sur le circuit, dont Wimbledon et un titre Olympique. Il entre ainsi dans la cour des grands de l’histoire du tennis. Et pourtant, en 2012, après 3 finales perdues du Grand Chelem, rien ne laissait penser qu’il pourrait rebondir ainsi et remporter enfin un tournoi majeur.

Andy-Murray-with-the-Wimbledon-trophyLa 1ère clé pour dépasser son blocage dans les grands événements, Murray est allé la chercher juste avant l’Open d’Australie 2012 en engageant comme coach l’ancien n°1 mondial, Ivan Lendl. Conscient du travail à fournir, l’écossais déclarait  : « Je ne vais pas tirer un véritable bénéfice de ma collaboration avec Ivan dès cette semaine. Ce bénéfice se fera sentir dans six ou douze mois, quand toutes les choses sur lesquelles nous travaillons seront bien en place. » Et cette année là il a remporté le Grand Chelem à l’US Open … parce qu’avec Ivan Lendl à ses côtés, Andy Murray a recommencé à croire en ses chances de gagner et s’est mis dans la peau d’un winner.

Premier secret des grands champions et sans doute le plus important : garder toujours en tête la possibilité de la victoire. Et surtout ne pas laisser les obstacles et les échecs prendre le dessus et remettre en question le travail accompli.

 

Chaque jour, essayer de faire mieux !

C’est un autre point commun de tous les grands champions : progresser, avancer, recommencer …

dh_wawrinka-20140123072230520889-620x349Le meilleur exemple dans ce domaine rest celui de Stanislas Wavrinka, vainqueur cette année à l’US Open. Stanislas Wawrinka s’est fait tatouer, en avril 2013, à sur l’avant-bras gauche une phrase écrite par Samuel Beckett pour sa pièce de théâtre Worstward Ho. Cette citation est « Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better. », dont la traduction est « Déjà essayé. Déjà échoué. Peu importe. Essaie encore. Echoue encore. Mais échoue un peu moins ». Ce tatouage colle parfaitement à la peau de Wawrinka. Le Suisse a en effet remporté des titres majeurs alors que peu de suiveurs auraient mis une pièce sur lui

Interrogé sur ce tatouage, Stanislas Wawrinka a ainsi expliqué son choix: « C’est mon deuxième tatouage, ça faisait un moment que je voulais le faire. C’est une phrase que j’aime beaucoup qui résume bien mon métier et mon envie de toujours essayer malgré les défaites. Rien de bien spécial. ».!

Dans votre travail quotidien, vous devez vous aussi essayer de vous améliorer constamment, en cherchant de nouvelles techniques à utiliser, en réinterrogeant vos pratiques, en écoutant des spécialistes et en s’ouvrant à des idées nouvelles … il y a mille choses à faire que vous pourriez sans doute faire mieux. Sans vouloir tout révolutionner dans votre manière de travailler, essayez de vous fixer des objectifs simples et atteignables pour progresser un peu chaque jour, semaine ou mois.

 

Prenez du plaisir à ce que vous faites

roger-federerOutre le fait d’être probablement le meilleur joueur de toute l’histoire du tennis, Roger Federer reste avant tout un grand amoureux de son sport. Dans une interview accordée à l’ATP, chez lui en Suisse, avec les Alpes en fond, l’homme aux 17 titres du Grand Chelem est revenu sur ce que le tennis lui apporte, avant de revenir sur le sujet de sa retraite, qu’il n’envisage pas dans l’immédiat. « Jouer au tennis me rend heureux », a ainsi laché Federer. « Je n’ai pas joué durant 9 jours et quand j’ai repris, j’étais heureux, même en ne jouant que 20 ou 30 minutes. Je joue avant tout pour le plaisir. Il y aura bien un jour où je prendrai ma retraite mais malgré cela, je pense que je continuerai à jouer avec ma famille ou des amis. Je ne pourrais pas cesser de jouer, même après ma retraite ». Une véritable déclaration d’amour à ce sport, qui semble repousser encore un peu la date de ce fameux départ en retraite.

Le 3e secret des gagnants réside dans le fait que quoi qu’il arrive, ils arrivent à conserver le plaisir qu’ils ont à pratiquer leur sport. Cet amour du sport leur permet de traverser toutes les épreuves sans jamais baisser les bras, qu’il s’agisse de blessures, de contre-performances ou de périodes de stagnation apparente.

Alors vous aussi prenez du plaisir à ce que vous faites. Trouvez ce qui vous rend le plus heureux, créez les conditions pour favoriser ces moments là, dédramatiser certaines situations, osez la créativité … amusez-vous !

 

Donnez du sens à ce que vous faites !

Murray-UnicefLà aussi on peut s’inspirer de ce que pratiquent certains grands sportifs. Taper dans une balle pendant des heures en courant d’un bout à l’autre d’un terrain de tennis peut à la longue sembler vide de sens. Dans une interview au Sunday Times, Andy Murray déclarait :  » Apprendre comment le cerveau fonctionne est un sujet qui m’intéresse beaucoup. Il faut être ouvert et honnête par rapport aux pensées que vous avez et aux émotions que vous ressentez. Il s’agit de mieux se connaître. »  Pour le champion écossais, sur le plan personnel, le tennis à haut niveau lui permet de développer une plus grande connaissance de soi. Mais il utilise également sa notoriété pour soutenir des causes qui lui tiennent à coeur.

Dernier enseignement et non des moindres : pour être performant et efficace dans ce que l’on fait, il faut se poser de temps à autre la question que pour quoi on le fait. Pourquoi c’est important pour moi ? En répondant à cette question vous prendrez conscience des choses qui vous tiennent à cœur …et vous les ferez avec plus d’énergie et de motivation.

 

Vous aussi forgez-vous un mental de gagnant 

Voilà sur quoi repose ce fameux mental de gagnant qu’ont les plus grands sportifs pour gagner des challenges importants. Mais s’ils ont certaines prédispositions au départ pour « la gagne », ils ont aussi un entourage. Et principalement un coach, qui est là pour les accompagner dans l’amélioration de leurs compétences techniques mais aussi et surtout pour les aider à travailler sans cesse sur ces éléments que l’on vient d’évoquer : garder en tête l’objectif, toujours essayer de faire mieux et savoir prendre du recul.

Vous pouvez aussi bénéficier des atouts d’un coach dans votre entreprise pour dépasser vos performances. ActionCOACH peut vous accompagner. Contactez-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *